Notre équipe est disponible par téléphone au 05 61 730 832 du Lundi au Samedi de 8h à 20h
Sélectionner une page

Comment devenir mandataire automobile ?

Temps de lecture : 3 minutes.

Comment devenir mandataire automobile ?

Vous envisagez d’entreprendre dans le secteur de l’automobile en tant que mandataire auto ? Facilités d’accès, compétences requises, démarches et formalités à effectuer… easyACTES vous dit tout ce qu’il faut savoir avant de démarrer votre nouvelle activité.

Le mandataire automobile est l’intermédiaire entre les clients et les fournisseurs lors des négociations liées à la vente ou à l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion, en France ou à l’étranger.

1 – Quelle formation pour devenir mandataire automobile ?

Aucun diplôme n’est légalement demandé.

L’accès à la profession de mandataire auto est libre. Aucun diplôme n’est exigé pour s’installer. Pour autant, des formations allant du BEP vente au niveau BTS. Pour exercer la profession de mandataire automobile, il est préférable de disposer d’un BTS adapté dans la négociation et la relation client (BTS technico-commercial). Des écoles proposent également des formations de commercial automobile. En pratique, beaucoup de mandataire auto se sont formés directement avec des professionnels du secteur, en concession automobile ou auprès d’un garage indépendant.

Le métier de mandataire auto reste avant toutes choses, un métier de passion. La pratique de ce métier est très hétérogène. Vous pouvez vous spécialiser dans un domaine en particulier. Un type de véhicule en particulier (les anciennes, les américaines, les sportives, les allemandes…)

La spécialisation vous permettra d’attirer une clientèle de niche.

Vous l’aurez compris, le métier détient une forte composante de passion. Être passionné et avoir des techniques de ventes éprouvées vous permettra de séduire plus facilement vos clients, et donc, de développer votre activité.

NB : L’importateur automobile est aussi un mandataire auto.

2 – Différence entre le mandataire automobile et le courtier automobile.

Achat ou courtage.

Mandataire automobile et courtier automobile ont la même mission. Trouver le véhicule qui correspond le mieux aux attentes d’un client.
Pour autant, à la différence du mandataire auto, le courtier auto n’achète pas le véhicule trouvé. Il met simplement le client en contact avec le vendeur du véhicule et c’est le client qui achète directement la voiture. Le courtier automobile se rémunère ensuite en prenant une commission sur l’opération.
Le mandataire auto va quant à lui acheter le véhicule auprès du vendeur, puis va le vendre à son client.

NB : Un professionnel de l’automobile peut cumuler à la fois la fonction de courtier auto et celle de mandataire auto.

3 – Quel est le statut juridique adapté pour le mandataire automobile ?

Créer une société plutôt qu’une entreprise individuelle.

En fonction du type d’activité que vous souhaitez exercer, vous pouvez choisir différents statuts juridiques :
→ La création d’une microentreprise
→ La création d’une entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL)
→ L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ou la Société par action simplifié unipersonnelle (EURL ou SASU).

Ces deux dernières vous permettent de protéger l’ensemble de votre patrimoine personnel. Les statuts sont simplifiés et peuvent être très adaptés pour votre activité. En effet, la création d’une société unipersonnelle dans le secteur de l’automobile est très répandue, car considérée comme plus « crédible » auprès de la clientèle que le statut d’auto-entrepreneur.

Pour une petite entreprise où vous êtes le seul employé, créer une EURL ou une SASU est donc souple et judicieux.

On les distingue sur le plan du régime social :

L’EURL : le patron est l’unique associé. Il est donc considéré comme travailleur non salarié (TNS). En cas de faillite, ses biens personnels sont protégés et l’entreprise ne sera redevable que du montant de son capital.

La SASU : c’est une société par action simplifié où le dirigeant est assimilé salarié.

4 – Créer son entreprise de mandataire automobile en 4 étapes.

A suivre dans le bon ordre.

Avant d’ouvrir votre entreprise, vous allez devoir vous rendre au CFE, centre de formalité des entreprises de la chambre de commerce ou au greffe du tribunal de commerce ou passer par un prestataire en ligne comme le notre qui fera toutes les démarches pour vous.

1 – Rédiger les statuts.

Dans un premier temps, vous devez rédiger les statuts de votre société. Cette étape est très importante car vous allez définir le pouvoir de chaque associé de votre entreprise. Il est possible de rédiger vos statuts seuls mais il est conseillé de faire appel à un spécialiste qui peut être d’une grande aide. Vous devez inclure des informations indispensables comme la dénomination de la société, la forme juridique ou encore l’objet social de votre entreprise.

2 – Déposer le capital social.

Ensuite, vous devez déposer votre capital social constitué de vos apports de votre société. Ces apports peuvent en numéraires ou en natures (les apports en industrie ne font pas partie de votre capital social). Après l’ouverture de votre compte bancaire, vous recevrez votre attestation de dépôts de fonds. Le capital social peut être déposé à partir de 1 euro.

3 – Publier une annonce légale.

Vous devez publier une annonce dans un journal d’annonces légales afin de faire la publicité de votre démarche de création. L’attestation reçue est à joindre dans votre dossier d’immatriculation.

4 – Déposer votre dossier d’immatriculation.

L’étape finale consiste à inclure toutes les pièces nécessaires au dossier d’immatriculation de votre entreprise. (formulaire M0, statuts signés, les frais de greffe, attestations…)
Le dépôt s’effectue soit au Centre de formalités des entreprises compétents, soit directement au Greffe du Tribunal de Commerce.

Vous souhaitez devenir mandataire automobile ?

L’équipe easyACTES s’occupe de toutes vos formalités d’immatriculation, de A à Z. C’est 100% en ligne et vous n’aurez aucun déplacement, ni aucune formalité à faire

Tout est donc pris en charge par notre équipe.

Une question sur votre projet ?

Informez-vous, voici la newsletter !

Chez easyACTES, la relation client est essentielle. En vous inscrivant à notre newsletter, informez-vous sur les formalités juridiques de votre entreprise. Profitez-en !

Suivez-nous !

Professionnel du Droit ?

Nous contacter

📩 contact@easyactes.net
📞 05 61 730 832
Du Lundi au Samedi de 8h à 20h

🏢 EZYACT
43 Rue Monplaisir
31400 TOULOUSE

Mentions légales

Politique de confidentialité
Conditions générales de vente
easyACTES n’est pas un cabinet d’avocats
RCS Toulouse n°878762525

2022 – Tous droits reservés