Notre équipe est disponible par téléphone au 05 61 730 832 du Lundi au Samedi de 8h à 20h
Sélectionner une page

Comment ouvrir un food truck ?

Temps de lecture : 3 minutes.

La tendance de la Street Food s’installe en France depuis quelques années. Le food truck est un concept new-yorkais, qui associe restauration nomade et cuisine de qualité. De plus en plus d’entrepreneurs s’intéressent à l’aventure du food truck. Toutefois, ouvrir son Food Truck n’est pas forcément aussi simple qu’on peut le penser.

easyACTES passe en revue la totalité des points à envisager avant de vous lancer !

1 – Le financement de votre food truck.

Élément clé de la réussite de votre activité.

Le financement du food truck est l’élément central de votre installation. Si vous souhaitez bénéficier d’un prêt bancaire, il est préférable que vous apportiez vous-même 30% de la somme nécessaire. Vous pouvez également avoir des conseils sur d’éventuels financements par Pôle Emploi, la Chambre de Commerce et de l’Industrie ou la Chambre des Métiers et de l’Artisanat qui sauront vous aiguiller. Lancer une campagne de crowdfunding vous permettra de faire participer vos clients à votre projet personnel.

2 – Comment obtenir l’autorisation d’exercer ?

Obligation déclarative et enregistrement de votre activité.

Dès lors que l’exploitant du food truck exerce l’activité ambulante dans une autre commune que celle de son siège social (qui le plus souvent sera l’adresse personnelle du gérant), il sera obligé de faire la demande d’une carte d’activité ambulante.

La demande devra être effectuée soit :
→ à la chambre des métiers si l’activité est artisanale
→ à la chambre du commerce et de l’industrie si l’activité est commerciale

La demande se fait via le formulaire cerfa n°14022 lors de l’enregistrement de la société auquel cas, une redevance de 15 euros est à fournir.

Un certificat provisoire vous sera remis en retour. Il sera valable 1 mois et vous permettra d’exercer temporairement l’activité ambulante de food truck dans l’attente de la remise de la carte définitive valable pour 4 années.

3 – Comment obtenir l’autorisation d’occupation du domaine public ?

3 types d’autorisation.

1 – Le permis de stationnement.

Le permis de stationnement est une autorisation d’occupation temporaire sans emprise au sol délivré à un commerçant ambulant par la mairie ou par la préfecture si l’emplacement se situe sur une route nationale, départementale ou sur une artère principale de la ville, pour exploiter un emplacement relevant du domaine public.

Le permis de stationnement est soumis au paiement d’une redevance dont le montant est fixé par la mairie. Cette redevance est calculée par la mairie à l’aide de divers critères tels que :

→ La valeur commerciale de la voie exploitée

→ L’emprise au sol (si existante)

→ Le mode d’usage et la durée d’exploitation de l’emplacement (annuelle ou saisonnière).

2 – Le permis d’installation sur un marché.

Pour vous installer sur un marché uniquement, il faut vous rendre à la mairie pour obtenir un emplacement sur le marché. Il faudra vous acquitter d’un droit de place en échange de votre emplacement sur le marché.

3 – Le permis de voirie.

Si vous souhaitez occuper un emplacement du domaine public avec une emprise au sol (terrasse fermée, kiosque fermé au sol), il vous faudra recourir à une permission de voirie qui vous sera délivrée par la mairie.

Pour rappel, votre food truck ne comprend pas de terrasse au sol, un seul permis de stationnement sera donc suffisant.

4 – Quel statut juridique optimal pour votre food truck ?

Créer une société plutôt qu’une entreprise individuelle.

En fonction du type d’activité que vous souhaitez exercer, vous pouvez choisir différents statuts juridiques :
→ La création d’une microentreprise
→ La création d’une entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL)
→ L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ou la Société par action simplifié unipersonnelle (EURL ou SASU).

Ces deux dernières vous permettent de protéger l’ensemble de votre patrimoine personnel. Les statuts sont simplifiés et peuvent être très adaptés pour votre activité de restauration. De plus, elles vous permettent d’obtenir un financement bancaire plus intéressant qu’une entreprise individuelle. Les banques favorisant souvent l’obtention de prêt à des sociétés bénéficiant d’un patrimoine propre à la structure.

Pour une petite entreprise où vous êtes le seul employé, créer une EURL ou une SASU est donc souple et judicieux.

On les distingue sur le plan du régime social :

L’EURL : le patron est l’unique associé. Il est donc considéré comme travailleur non salarié (TNS). En cas de faillite, ses biens personnels sont protégés et l’entreprise ne sera redevable que du montant de son capital.

La SASU : c’est une société par action simplifié où le dirigeant est assimilé salarié.

5 – Ouvrir un food truck : toutes les étapes.

A suivre dans le bon ordre.

Avant d’ouvrir votre food truck, vous allez devoir vous rendre au CFE, centre de formalité des entreprises de la chambre de commerce ou au greffe du tribunal de commerce ou passer par un prestataire en ligne comme le notre qui fera toutes les démarches pour vous.

1 – Rédiger les statuts.

Dans un premier temps, vous devez rédiger les statuts de votre société. Cette étape est très importante car vous allez définir le pouvoir de chaque associé de votre entreprise. Il est possible de rédiger vos statuts seuls mais il est conseillé de faire appel à un spécialiste qui peut être d’une grande aide. Vous devez inclure des informations indispensables comme la dénomination de la société, la forme juridique ou encore l’objet social de votre entreprise.

2 – Déposer le capital social.

Ensuite, vous devez déposer votre capital social constitué de vos apports de votre société. Ces apports peuvent en numéraires ou en natures (les apports en industrie ne font pas partie de votre capital social). Après l’ouverture de votre compte bancaire, vous recevrez votre attestation de dépôts de fonds. Le capital social peut être déposé à partir de 1 euro.

3 – Publier une annonce légale.

Vous devez publier une annonce dans un journal d’annonces légales afin de faire la publicité de votre démarche de création. L’attestation reçue est à joindre dans votre dossier d’immatriculation.

4 – Déposer votre dossier d’immatriculation.

L’étape finale consiste à inclure toutes les pièces nécessaires au dossier d’immatriculation de votre entreprise. (formulaire M0, statuts signés, les frais de greffe, attestations…)
Le dépôt s’effectue soit au Centre de formalités des entreprises compétents, soit directement au Greffe du Tribunal de Commerce.

Vous souhaitez ouvrir un food truck ?

L’équipe easyACTES s’occupe de toutes vos formalités, de A à Z. C’est 100% en ligne et vous n’aurez plus rien à effectuer de votre côté. Tout est donc pris en charge par notre équipe. 24H après, votre entreprise est créée.

A partir de 0€

Une question sur votre projet ?

10% à vie, voici la newsletter qui vous fait gagner !

Chez easyACTES, la relation client est essentielle. En vous inscrivant à notre newsletter, bénéficiez de 10% de remise à vie sur toutes les formalités juridiques effectuées chez nous. Profitez-en !

Suivez-nous !

Professionnel du Droit ?

Mentions légales

Politique de confidentialité
Conditions générales de vente
easyACTES n’est pas un cabinet d’avocats
RCS Toulouse n°878762525

2021 – Tous droits reservés

Nous contacter

📩 contact@easyactes.net
📞 05 61 730 832
Du Lundi au Samedi de 8h à 20h

🏢 EZYACT
43 Rue Monplaisir
31400 TOULOUSE