Notre équipe est disponible par téléphone au 05 61 730 832 du Lundi au Samedi de 8h à 20h
Sélectionner une page

Comment devenir consultant indépendant ?

Temps de lecture : 3 minutes.

Qu’est-ce qu’un consultant ?

C’est le métier indépendant qui attire le plus de salariés, ces dernières années. Le consultant indépendant intervient dans les entreprises en qualité d’expert. Valoriser son expertise en étant à son compte, c’est tout l’attrait du métier de consultant indépendant. Selon sa spécialité et son niveau d’expérience, l’activité de conseiller peut s’appliquer à de nombreux métiers tels que : consultant en productique, en informatique, en gestion financière, en gestion des ressources humaines, en stratégie, en management…

Les raisons qui peuvent vous pousser à devenir consultant sont nombreuses : envie d’indépendance, d’autonomie, de pouvoir approfondir et vous spécialiser dans un domaine que qui vous passionne. Le conseiller a pour mission de formuler des conseils : il fournit à son client des recommandations issues de son expérience appuyées par un diagnostic de la situation.

En détail, il intervient sur une problématique bien précise d’une entreprise. Pour mener à bien sa mission, il doit :
→ Évaluer les problèmes dans leur globalité
→ Établir un devis d’honoraires et de temps de sa prestation
→ Analyser les moyens techniques et humains mis à sa disposition
→ Conseiller et proposer un plan stratégique de solutions adaptées
→ Mettre en place des outils
→ Assurer le suivi des moyens mis en œuvre
→ Gérer ses missions et réaliser un travail de prospection pour trouver de nouveaux contrats

Le choix de faire appel à un consultant plutôt qu’une ressource interne s’appuie sur les avantages liés à la présence d’un élément extérieur à l’entreprise dans le projet :
→ Expertise spécialisée
→ L’objectivité
→ La confidentialité
→ La crédibilité face au(x) projet(s) spécifique(s)
→ La disponiblité

Concrètement, il reste présent dans l’entreprise pour accompagner la mise en œuvre de ces recommandations, soit en tant que superviseur, soit en tant qu’acteur.

Comment devenir consultant indépendant ?

La profession n’étant pas réglementée, et l’affiliation à un ordre professionnel n’étant pas nécessaire, il est possible de s’installer librement. Deux types de statuts sont proposés aux professionnels souhaitant devenir consultants : la profession libérale ou la création d’une société.

Avant de pouvoir démarrer son activité de consultant ou conseiller indépendant, il est nécessaire de faire son business plan puis d’effectuer ses choix de création (statut juridique, statut social, imposition…).
Si vous souhaitez travailler seul, choisissez la SASU ou l’EURL. Ces structures vous permettent de bénéficier des avantages de la SAS et de la SARL sans avoir à réunir d’assemblée générale ou à requérir l’avis des associés avant de prendre une décision car vous serez l’associé unique de la société.

La SASU est reconnu pour sa souplesse de fonctionnement. En effet, grâce à cette forme sociale, vous disposez d’une grande liberté dans l’écriture de vos statuts et en tant que Président, vous serez automatiquement affilié au régime général de la sécurité sociale. Cela vous permettra de bénéficier d’une meilleure indemnisation maladie et d’un régime de retraite globalement plus favorable, deux des principaux avantages que vous offre le statut d’assimilé-salarié.
Opter pour une société accorde également du crédit à votre activité de consultant. En effet, cela a un impact sur votre image et vous offre une meilleure visibilité vis-à-vis de votre clientèle professionnelle. La plupart du temps, vos partenaires économiques préféreront travailler avec une société plutôt qu’avec un entrepreneur individuel.

L’imposition personnelle du consultant indépendant

Lorsque le consultant indépendant exerce en EIRL, en SASU ou en EURL, il est soumis à l’impôt sur le revenu, sur son bénéfice non commercial (BNC). Néanmoins, dans certains cas, le niveau d’activité peut permettre de bénéficier d’un régime appelé micro-BNC, lequel permet de bénéficier d’abattements fiscaux.

Enfin, le consultant indépendant doit systématiquement facturer la TVA à ses clients. Il doit ensuite effectuer une déclaration sur une base mensuelle, trimestrielle ou annuelle, selon le régime choisi.

Vous souhaitez devenir consultant indépendant ?

easyACTES s’occupe de toutes vos formalités, de A à Z. C’est 100% en ligne, finalisé en 3 minutes et vous n’aurez plus aucune formalité à réaliser, ni aucun déplacement à effectuer.

Une question sur votre activité de consulting ?

10% à vie, voici la newsletter qui vous fait gagner !

Chez easyACTES, la relation client est essentielle. En vous inscrivant à notre newsletter, bénéficiez de 10% de remise à vie sur toutes les formalités juridiques effectuées chez nous. Profitez-en !

Suivez-nous !

Professionnel du Droit ?

Mentions légales

Politique de confidentialité
Conditions générales de vente
easyACTES n’est pas un cabinet d’avocats
RCS Toulouse n°878762525

2021 – Tous droits reservés

Nous contacter

📩 contact@easyactes.net
📞 05 61 730 832
Du Lundi au Samedi de 8h à 20h

🏢 EZYACT
43 Rue Monplaisir
31400 TOULOUSE