Notre équipe est disponible par téléphone au 05 61 730 832 du Lundi au Samedi de 8h à 20h
SĂ©lectionner une page

Ouvrir un magasin de vĂ©los – Le guide complet.

Temps de lecture : 5 minutes.

Ouvrir un magasin de vélos : comment faire ?

Le vĂ©lo est le moyen de locomotion populaire et Ă©conomique par excellence. Le nombre d’adeptes ne cesse d’augmenter. Le secteur du vĂ©lo est en très bonne forme. En 2018, il avoisinait 1,6 milliard d’euros, grâce Ă  la vente de plus de 3 millions de vĂ©los. Les ventes explosent de manière exponentielle sur les deux dernières annĂ©es. Les Français se dĂ©placent de plus en plus Ă  vĂ©lo, dĂ©sormais considĂ©rĂ© comme un moyen de locomotion urbain Ă  part entière.

Dans cet article easyACTES vous indique tous les points à envisager pour lancer son activité de commerce de vélos.

1 – CrĂ©er un business plan pour affiner votre projet de magasin de vĂ©los.

Ouvrir un atelier vélo suppose que l’on établisse un véritable business plan. Il faudra dans ce cas définir clairement vos objectifs et aussi choisir la forme sociale de l’entreprise. L’aspect financier est également un point sur lequel vous devez vous penchez sérieusement. Afin de mieux concentrer vos efforts, il est indispensable de définir clairement votre objectif.

Quel type d’atelier ?

La plupart des ateliers sont de style « artisanal » et fonctionnent avec les moyens minimums. Toutefois, ils restent assez viables, voire très rentables grâce au savoir-faire du gérant ou du réparateur. Il suffit de transformer le local en une sorte de « Café » où se rencontrent les simples profanes
et les véritables experts.

Vous pouvez aussi opter pour une structure avec une Ă©quipe de professionnel. Dans ce cas, il est indispensable de connaitre les rudiments de la gestion de projet. Il y aura par consĂ©quent des bureaux et des salariĂ©s. Nous parlons bien de crĂ©er dans ce cas une entreprise Ă  vocation commerciale qui vendra des services et des produits pratiques comme les pièces des vĂ©los (cadres, roues, garde-boue…).

Tout dépend également des moyens à disposition et des compétences des fondateurs. Sinon, il sera toujours judicieux de faire appel à un professionnel pour faciliter la prise de décision. Celui-ci pourra également mener les démarches pour l’immatriculation ou rédiger les actes juridiques. Pour ceux qui ne disposent que de moyens modestes, un service de réparation de vélo permet de bien débuter. Ensuite, ils seront libres d’adjoindre d’autres
activités complémentaires et connexes.

Bien localiser votre magasin de vélos.

Celui-ci conditionne le chiffre d’affaires. Un mauvais choix de l’emplacement entrainera inexorablement la fin de l’entreprise puisqu’elle ne trouvera pas de clientèle. Il est recommandé de s’installer dans ce que l’on appelle les zones de chalandise. Ces zones sont des circonscriptions géographiques ou aires dans lesquelles se rassemblent les clients potentiels. Pour les repérer, l’analyse des résultats de l’étude de marché est indispensable. Ce peut être un quartier, une commune ou encore une ville tout entière.

La zone primaire : le niveau d’attractivité est à son maximum. Il s’agit en général d’un endroit proche des pistes cyclables ou des parcs à vélos. Elle est le lieu d’implantation d’idéal pour l’atelier.

La zone secondaire : celle-ci profite d’une note assez moyenne. Les clients disposent de plusieurs solutions dans cette zone, car les prestataires proposent leurs produits ou services pour vélo au même prix. Pour développer son activité dans cette aire, l’entreprise devra se soucier du détail, dont une publicité bien pensée.

La zone tertiaire ou de faible attractivité : cela signifie que le lieu ne compte qu’un nombre assez faible de profil idéal. Toutefois, avec une offre intéressante, elle est capable des clients.

2 – Les besoins obligatoires pour ouvrir un magasin de vĂ©los.

Besoins humains et matériels.

Vous devrez bien sûr disposer d’un local, mais aussi d’un stock initial, sans compter tous les éléments nécessaires à l’aménagement de votre boutique : terminal de paiement, comptoir, mobilier, décoration, équipements de sécurité, etc. Il est essentiel de chiffrer au plus juste le coût de tous ces éléments afin de les prendre en compte dans votre budget prévisionnel.

N’oubliez pas non plus de prendre en compte dans votre budget prévisionnel les services annexes tels que l’assurance de votre magasin. Prévoyez également la comptabilité, la gestion financière et le nettoyage, si vous décidez d’externaliser ces services.

Pour chiffrer au mieux ces différentes dépenses, demandez des devis auprès de fournisseurs différents. Cela vous permettra de faire jouer la concurrence et d’obtenir les services au meilleur prix.

Identifiez également les besoins humains nécessaires à l’ouverture et à la bonne tenue de votre activité.

Notamment le personnel de vente, et/ou le personnel d’accueil dans le cadre d’un magasin de location de vélos. Vous devrez aussi identifier vos besoins en personnel administratif, personnel d’entretien,
personnel dévolu au marketing et à la communication. Il conviendra évidemment de choisir un personnel de vente passionné et expert sachant faire partager son amour du vélo et répondre aux questions de vos clients. Les clients ressentent très vite si le personnel est qualifié et prêt à les accompagner ou non.

Identifiez donc avant tout les compétences et profils que vous recruterez pour chacun des postes, mais aussi les salaires associés afin d’en tenir compte dans votre prévisionnel financier.

3 – Adopter une stratĂ©gie marketing pour votre magasin de vĂ©los.

Vous faire connaitre du grand public et diffuser votre image.

1 – Pour l’ouverture de votre magasin.

L’ouverture de votre magasin de vĂ©los doit ĂŞtre l’occasion de vous faire connaĂ®tre. Vous pouvez donc organiser une grande distribution de flyers dans les boĂ®tes aux lettres des habitants de votre quartier ou dans la rue, aux environs de votre commerce. Une campagne de communication dans la presse locale, voire un encart dans le journal de la ville, peuvent aussi ĂŞtre judicieux.

2 – CrĂ©er un site web.

Pensez également à créer un site Internet dynamique pour votre boutique, ainsi que des pages dédiées sur les réseaux sociaux. Votre présence sur le web sera aussi un bon moyen de vous faire connaître une fois passée la phase de lancement. Vous pourrez y présenter vos produits, votre offre de service, mais aussi, tout simplement, votre adresse physique, vos horaires d’ouverture, un service de contact pour répondre à des demandes spécifiques comme des informations sur la disponibilité d’une pièce.

3 – Utiliser les rĂ©seaux sociaux.

Les réseaux sociaux sont également l’idéal pour se créer une communauté que vous pourrez fidéliser en lui faisant part des derniers produits disponibles ou de remises par exemple. Toutes les actions auxquelles vous pensez doivent être chiffrées et évaluées (coût versus retombées) afin de déterminer si oui ou non vous allez les mettre en place, et de les prioriser.

4 – Ouvrir un magasin de vĂ©los : en franchise ou en indĂ©pendant ?

Tout dépend de votre choix.

Le choix de votre concept dépendra également du choix d’ouvrir un magasin de vélos en franchise ou en indépendant.

Certes, la création en franchise donne moins de liberté à l’entrepreneur qui doit respecter les conditions imposées par le réseau, mais elle permet de diminuer considérablement le risque de faillite et accélère l’activité au démarrage.

En effet, rejoindre une franchise permet de s’appuyer sur un concept qui a dĂ©jĂ  fait ses preuves, et de bĂ©nĂ©ficier d’un appui logistique et marketing notamment. Ainsi, vous n’aurez pas Ă  trouver vous-mĂŞme vos fournisseurs et pourrez bĂ©nĂ©ficier des tarifs nĂ©gociĂ©s par la marque. De plus, vous bĂ©nĂ©ficierez immĂ©diatement de la notoriĂ©tĂ© de la franchise et de ses campagnes de communication.

De nombreux réseaux spécialisés dans la vente et l’entretien de vélos recrutent en franchise. On peut citer Newteon (première franchise spécialiste du vélo à assistance électrique), Cyclable qui propose vente et réparation, mais aussi Culture Vélo, Vélo Station ou encore Bouticycle.

5 – Quel statut juridique adaptĂ© pour votre magasin de vĂ©los ?

CrĂ©er une sociĂ©tĂ© plutĂ´t qu’une entreprise individuelle.

En fonction du type d’activité que vous exercez, vous pouvez choisir différents statuts juridiques :
→ La crĂ©ation d’une microentreprise
→ La crĂ©ation d’une entreprise individuelle Ă  responsabilitĂ© limitĂ©e (EIRL)
→ L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ou la Société par action simplifié unipersonnelle (EURL ou SASU).

Ces deux dernières vous permettent de protĂ©ger l’ensemble de votre patrimoine personnel. Les statuts sont simplifiĂ©s et peuvent ĂŞtre très adaptĂ©s pour votre activitĂ© de ventes ou rĂ©paration de vĂ©los. De plus, elles vous permettent d’obtenir un financement bancaire plus intĂ©ressant qu’une entreprise individuelle. Les banques favorisant souvent l’obtention de prĂŞt Ă  des sociĂ©tĂ©s bĂ©nĂ©ficiant d’un patrimoine propre Ă  la structure.

Pour une petite entreprise où vous êtes le seul employé, créer une EURL ou une SASU est donc souple et judicieux.

On les distingue sur le plan du régime social :

→ L’EURL : le patron est l’unique associĂ©. Il est donc considĂ©rĂ© comme travailleur non salariĂ© (TNS) et le taux de cotisation s’élève Ă  45 % sur ses dividendes et sa rĂ©munĂ©ration. En cas de faillite, ses biens personnels sont protĂ©gĂ©s et l’entreprise ne sera redevable que du montant de son capital.

→ La SASU : c’est une société par action simplifié où le dirigeant est assimilé salarié. Ses charges s’élèvent à 65 % sur sa rémunération et à 15.5 % sur ses dividendes.

Si vous voulez entreprendre Ă  plusieurs dans le secteur du cycle, la SARL ou la SAS sera Ă  choisir.

Consulter la fiche pratique sur la crĂ©ation d’une SARL

Consulter la fiche pratique sur la crĂ©ation d’une SAS

Exonération et aides locales.

Quand vous dĂ©buterez votre activitĂ© Ă  votre propre compte, sachez que vous aurez droit Ă  une exonĂ©ration de cotisations sociales au moins pour la première annĂ©e d’activitĂ© grâce Ă  l’ACRE. Cette exonĂ©ration vous assure des Ă©conomies importantes. En bref vous ne payerez que très peu de charges sociales Ă  vos dĂ©buts. Lire les dĂ©tails sur les conditions de l’ACRE. 

A cĂ´tĂ© de cette exonĂ©ration, votre rĂ©gion peut vous accorder des aides spĂ©cifiques Ă  l’installation de votre activitĂ©. Enfin, votre banque pourra vous accorder des financements facilitĂ©s par des garanties accordĂ©es par BPIFrance.

6 – La crĂ©ation de votre entreprise de magasin de vĂ©los.

Les Ă©tapes Ă  suivre dans le bon ordre.

1 – RĂ©diger les statuts.

Dans un premier temps, vous devez rédiger les statuts de votre société. Cette étape est très importante car vous allez définir le pouvoir de chaque associé de votre entreprise. Il est possible de rédiger vos statuts seuls mais il est conseillé de faire appel à un spécialiste qui peut être d’une grande aide. Vous devez inclure des informations indispensables comme la dénomination de la société, la forme juridique ou encore l’objet social de votre entreprise.

2 – DĂ©poser le capital social.

Ensuite, vous devez déposer votre capital social constitué de vos apports de votre société. Ces apports sont en numéraires ou en natures (les apports en industrie ne font pas partie de votre capital social). Après l’ouverture de votre compte bancaire, vous recevrez votre attestation de dépôts de fonds. Le capital social peut être déposé à partir de 1 euro.

3 – Publier une annonce lĂ©gale.

Vous devez publier une annonce dans un journal d’annonces lĂ©gales afin de faire la publicitĂ© de votre dĂ©marche de crĂ©ation. L’attestation reçue est Ă  joindre dans votre dossier d’immatriculation.

4 – DĂ©poser votre dossier d’immatriculation.

L’Ă©tape finale consiste à inclure toutes les pièces nĂ©cessaires au dossier d’immatriculation de votre entreprise. (formulaire M0, statuts signĂ©s, les frais de greffe, attestations…)
Le dĂ©pĂ´t s’effectue soit au Centre de formalitĂ©s des entreprises compĂ©tents, soit directement au Greffe du Tribunal de Commerce.

Vous souhaitez ouvrir votre magasin de vélos ?

L’Ă©quipe easyACTES est passionnĂ©e de vĂ©los. Elle vous accompagne et s’occupe de toutes vos formalitĂ©s. De A Ă  Z.
100% en ligne. FinalisĂ© en 3 minutes et vous n’aurez plus aucune formalitĂ© Ă  rĂ©aliser, ni aucun dĂ©placement Ă  effectuer.

Tout est donc pris en charge par notre Ă©quipe !

Une question sur votre projet cyclable ?

10% Ă  vie, voici la newsletter qui vous fait gagner !

Chez easyACTES, la relation client est essentielle. En vous inscrivant à notre newsletter, bénéficiez de 10% de remise à vie sur toutes les formalités juridiques effectuées chez nous. Profitez-en !

Suivez-nous !

Professionnel du Droit ?

Mentions légales

Politique de confidentialité
Conditions générales de vente
easyACTES n’est pas un cabinet d’avocats
RCS Toulouse n°878762525

2021 – Tous droits reservĂ©s

Nous contacter

đź“© contact@easyactes.net
đź“ž 05 61 730 832
Du Lundi au Samedi de 8h Ă  20h

🏢 EZYACT
43 Rue Monplaisir
31400 TOULOUSE